It’s always best when the light is off – OK Computer – 1997

C’est le truc qu’il y a avec les voyages en voiture, tu te retrouves obligé d’écouter des CD. Enfin, moi en tout cas, entre la flemme et la pingrerie de devoir te procurer un machin, enfin un autoradio où tu peux brancher un appareil ou un truc qui fasse bluetooth, la technologie déjà d’avant hier pourtant, ben voilà, c’est autoradio de base, avec lecteur CD, comme le mois dernier, le futur d’il y a vingt ans.

Alors tu fais ce que tu peux avec ce que tu as, bon, j’ai quand même quelques CD, de ces albums fétiches écoutés huit cent mille fois à leur heure de gloire puis écartés.

Et tu tombes sur OK Computer, parce que Kid A s’est égaré dans une une autre boite. Et c’est pas si mal, mais tu le connais encore par coeur. Et remontant les vieilles histoires, tu vois.

OK Computer est sorti en 1997, l’année du bac tu vois, pour moi en tout cas. A sa sortie, cet album a fait l’unanimité, un peu le Random Access Memory du siècle dernier, de la fin de siècle. Après des années à m’être débattue dans des goûts musicaux ne correspondant pas aux idéaux de ma génération, j’étais devenue un peu hype et je pouvais sortir du placard mon alors éternel amour pour OuïFM et le rock. C’était l’époque à peu près où on entendait L’Homme Pressé dans tous les mariages (c’est toujours le cas, ça accompagne Sunday Bloody Sunday « I love how every song sounds exactly the same! ») et les bals populaires, avant que le rock ne soit décrété décédé, merci Bertrand Cantat qui tape et Thom Yorke qui électrise.

J’ai énormément tellement écouté OK Computer et à ce titre, je ne peux plus avoir d’idée claire sur cet album. Je sais que Paranoid Android est une chanson extraordinaire, aussi bien que je sais comme c’est rare d’avoir un single vraiment bon. Mais il n’en reste pas moins que j’ai une histoire avec cet album.

D’abord, je reste marquée par une discussion que j’ai eue avec un mec à son propos.

 » J’en suis fan !
– Moi aussi !
– C’est quoi ta préférée ? Ah non je sais, No Surprises.  »

Dans tout un album avec une telle variété et une telle profondeur, il me sort que je dois préférer la chanson la plus banale et en fait la plus meuf du lot, mais fuck ! Etre une meuf empêche peut-être les autres d’avoir des oreilles et une sensibilité, ouais, peut-être c’est la recherche du prince charmant, mais ça faisait déjà des années que j’avais des goûts différents des gens, ce n’était pas pour d’un coup gober une chanson aussi pure et plate.

Je lui ai répondu que non, moi, c’était Climbing Up The Walls que je préférais, et sans doute en complétant l’explication par la folie sous jacente, ouais, parce que ça fait longtemps que je kiffe la folie sousjacente, mais pas de trop près tu vois, en musique, ça va, en vrai je préfère encore conserver mon intégrité.

Mais c’est  vrai que j’étais en médecine à l’époque, je voulais être psychiatre (c’était plus mieux que psychologue dans mon échelle sociale de la réussite par la scolarité).

J’avais été outrée qu’on me catalogue comme une meuf juste parce que j’en suis une. A ce moment-là, j’ai peut-être rejeté une partie de ma condition féminine.

OK Computer est aussi l’album où j’ai découvert à force d’écoute des profondeurs musicales. Il y a ce que tu entends la première fois, et la chanson peut rester ainsi. Et d’un coup tu découvres une ligne de basse qui s’éclate derrière, une batterie, d’autres sons auxquels tu n’as jamais fait attention, toutes choses qui font que tu redécouvres et tu ne t’ennuies pas.

C’est ça pour moi la musique, c’est la complexité, c’est ce que j’aime depuis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s