Chroniques de l’oiseau à ressort – Haruki Murakami – 1995

Le jeune homme hocha la tête, sortit une enveloppe blanche de la poche intérieure de sa veste, la glissa dans la poche de mon blouson, comme on glisse un adjectif approprié dans une phrase.

Après tout le bonheur reçu à savourer 1Q84, quand je me suis retrouvée à devoir choisir des livres à la médiathèque, j’ai bien évidemment sauté sur cet auteur.

Dans le commentaire de l’éditeur, il y avait « chef d’oeuvre », cela m’a suffi pour saisir Chroniques de l’oiseau à ressort.

L’on se retrouve là encore avec un homme plutôt solitaire mais marié, et l’on va suivre encore une histoire d’amour qui commence par se finir, mais est-elle finie, nimbée de fantastique.

Je cherchai des mots du côté du plafond, mais je n’en trouvai pas. Par terre non plus.

Personnage récurrent déjà, Ishikawa, en deux livres, deux apparitions, tant mieux, c’est un personnage très spécial et intéressant forcément. A nouveau une jeune fille amie en guise de voisine. Des expériences mystiques au fond d’un puits, une dame mentor, et des histoires décorrélées de guerre, de Mandchourie, de zoo et de mecs chelou, avec un puits, ah ! la voilà la corrélation.

Déjà se perçoit une tendance des histoires de cet écrivain, du fantastique, un peu d’explications, mais surtout rien de définitif, et l’on en sort encore dans l’expectative, à n’avoir aucune véritable idée sur ce qui se passe ensuite, et même sur tout ce qui s’est passé auparavant.

Chef d’oeuvre, je ne dirais pas cela, 1Q84 est bien plus riche.

Ceci dit, il n’y a ici qu’un seul narrateur, un seul héros, qui pousse très loin, si loin, ses expériences solitaires au fond du puits, et donc sa réflexion prend tout son temps pour s’étirer en tous sens. Il y a un lien ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s