Tu ne comprends rien aux sentiments – Modeste Mignon (La Comédie Humaine / Etudes de Moeurs / Scènes de la vie privée) Balzac / 1844

Je prends un peu de retard sur la rédaction de ces petites notes sur La Comédie Humaine, à croire que je prends finalement plus de plaisir à les lire qu’à les décrire, c’est choquant même pour moi tiens. Modeste Mignon est donc le cinquième volume que je lisais cet autre jour. Pour tout vous dire, je prends des petites photos quand j’aime bien un passage, la première pour cet ouvrage date du 26/03. C’est la grosse bourre, surtout que j’en suis au neuvième, soupir.

Ce roman est une ode à l’amour vrai, tiens, ça va bien avec Once Upon a Time, cette série que je continue de regarder. L’héroïne donne son nom à son histoire, c’est encore une fois une douce jeune fille avec de l’esprit, une fille intelligente de l’époque, donc qui doit forcément se trouver un bon mari.

Et que faire pour trouver un mari quand son papa est ruiné et qu’il s’en va courir la fortune au bout du monde sans en parler à personne ? Et qu’en plus on habite au Havre ! Vous me direz, il suffit d’épouser son frère. Ok, mais Modeste n’avait qu’une soeur, une pauvre soeur.

Tout d’abord, Modeste apprend la vie. Elle allait se marier avec l’un des meilleurs partis du Havre, quand elle est ruinée, il l’abandonne donc. Sa soeur s’en va à Paris courir la romance avec un méchant troubadour, elle ne revient dans sa famille que pour y mourir de désespoir. Du coup, Modeste lit, énormément et beaucoup. Elle s’invente des aventures, qu’elle rêve tellement fort qu’elle les vit à moitié, et vieillit un peu ainsi.

Puis elle décide de chercher elle-même toute seule l’amour par correspondance, avec un homme d’esprit, puisqu’elle en a, un homme de lettre, un homme de génie. Elle écrit donc à un poète pour adolescente, après avoir vu un portrait avantageux du baron de Canalis, poète de son état, et futur homme d’état en vouloir. L’occasion pour Balzac de comparer génie de l’oeuvre à l’homme de génie qui les produit, et qui est habituellement ce qu’on peut appeler un gros connard.

phmodeste22

Le talent, chez les hommes est donc à peu près, quant au moral, ce qu’est la beauté chez les femmes, une promesse.

(Et puis ça fait une citation pour nos amies les féministes.)

Canalis n’en veut pas, il a l’habitude de tomber sur des vieilles ou des moches par ce biais, il laisse donc son assistant Ernest de la Brière jouer un peu avec cette provinciale par lettres interposées. Erreur ! Elle est charmante, ils vont tomber amoureux, et tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.

phmodeste33

Tout ?

Non, c’est là que l’intrigue commence. Ernest s’est fait passer pour Canalis, il a menti ! Modeste voit revenir son père, qui a récupéré son titre et une fortune colossale en passant, Charles Mignon de la Bastie, Comte si je ne m’abuse. Du coup, elle devient la reine d’un théatre éphémère installé dans la ville pendant un mois.

Ernest vient sur les lieux avec son maître et ami Canalis, qui va tenter de gagner sa chance, hein, ya que ceux qui jouent qui peuvent gagner. Et puis vient s’ajouter pour former un petit trio comique un pair de France un peu petit que sa soeur et sa tante n’arrivent pas à marier (faut dire qu’elles sont exigeantes et chiantes, combo gagnant), le petit Duc d’Hérouville.

 

On voit aussi arriver sur les lieux un peu plus tard la Duchesse de Chaulieu, oui, la maman de Louise des Mémoires de deux jeunes mariées, puisque c’est la « protectrice » du gigolo Baron de Canalis.

Une femme d’un certain âge, qui veut s’attacher à jamais un homme commence par en diviniser les défauts, afin de rendre impossible toute rivalité ; car une rivale n’est pas de prime abord dans le secret de cette superfine flatterie à laquelle un homme s’habitue assez facilement.

En passant, le saviez-vous ? Je ne le savais pas moi, je vous le mets là pour m’en souvenir plus tard :

Duc > Marquis > Comte > Vicomte > Baron > Chevalier

Donc duchesse, c’est pas mal du tout. Baron pas contre, c’est un peu merdique, c’est un peu le prolétaire de la noblesse.

Que va-t-il donc se passer ?

Modeste va beaucoup s’amuser, elle va faire la gueule à Ernest, qui lui a menti bouh ! Elle va se laisser courtiser par baron et duc, chauffer chauffer, mais y aura rien derrière, puisque l’amour vrai triomphe toujours. On ne s’en doutait pas tiens. En passant, Canalis va recevoir une leçon de modestie (ha ha ! de modestie, vous avez compris ?).

— Tu ne comprends rien aux sentiments, dit Canalis impatienté comme un homme à qui l’on dit la vérité quand il demande un compliment.

— C’est ce qu’un bigame devrait répondre à douze jurés, répliqua La Brière en riant.

BalzacModesteMignon

Ce roman est aussi l’occasion de voir un personnage qui ne sert qu’à servir Modeste, et à être rigolo, le fou du roi, un Stéphane Bern en puissance, nain bossu, Butscha, clerc de son état, et nain mystérieux de Modeste. Encore une fois, Canalis en fait les frais.

— Il y a bien, ma foi ! deux ans que je ne me suis grisé, reprit-il.

— Avec du vin ?… cela se conçoit, répondit le clerc. Vous vous grisez tous les jours de vous-même !

Bon, le bien triomphe du fat, c’est beau, c’est formidable, ça sert d’être belle et d’avoir de l’argent dis donc.

Je conclus sur cette jolie phrase sur Mme de Chaulieu, bien classieuse sur la femme, qui est toujours mesquine, on le sait parfaitement, sauf quand il s’agit de Modeste Mignon, tiens, bien sûr. Du coup, en cas d’exception, c’est un comportement masculin. Youpi, le péché originel encore, c’est cool merci.

Elle conçut alors une pensée virile en dehors des petitesses de la femme

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s